il m’aura fallu des jours et des nuits à me tordre la tête et à retourner en tous sens la rédaction de ce mail, avant que je ne me décide enfin à vous écrire. Vous ne vous attendiez pas à une telle approche, et peut-être que je fais erreur sur la personne (j’entends par là : peut-être que vos goûts ne sont pas semblables aux miens, bien que j’ai pu distinguer quelques signes qui m’indiquent le contraire dans votre façon de déplacer votre regard sur les choses, dans la précision de vos yeux et la profondeur de votre sourire), il faudra me pardonner cette initiative car elle ne vient pas d’un mauvais sentiment.

Je m’appelle Antoine et je suis votre voisin d’en-dessous, un garçon châtain aux yeux verts un peu éteints à ce que l’on me dit, l’air très jeune (mais j’ai déjà vingt-deux ans), nous nous sommes croisés plusieurs fois et vous m’avez souri avec insistance mardi dernier en prenant votre courrier dans le hall, alors je me suis permis de regarder votre nom sur la boîte aux lettres et je l’ai retrouvé grâce à Facebook, après quoi j’ai mis du temps à me décider si oui ou non je devais faire le premier pas, écrire ce mail et vous l’envoyer. Il se trouve que je pense beaucoup à vous depuis cette fois où nous sommes rentrés en même temps de nos soirées respectives, il était assez tard et vous deviez avoir bu, vous m’avez dit « bonne nuit » d’une façon qui m’a ému et j’en ai eu des tourbillons dans le ventre pendant des heures.

Si vous voulez me rencontrer, venez frapper à ma porte à l’étage du dessous, au numéro 9, à n’importe quelle heure du jour et de la nuit car je ne sors ni ne dors jamais.

Antoine.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook
poursuivre la correspondance

4 réflexions sur « Adrien, »

  1. Bonjour et merci pour ton follow sur mon blog, ça fait plaisir :) Je découvre à l’instant ton site et je trouve le concept très sympathique ! Avec une amie on s’amuse un peu à ce genre de choses, nous avons commencé chacun le premier chapitre d’une histoire déjantée, puis nous nous les échangeons par mail, et chacun écris le chapitre suivant de l’histoire de l’autre, puis nous nous les ré-échangeons, et ainsi de suite. Ça donne des choses assez drôles !

Les commentaires sont fermés.