Salut Baptiste,

Est-ce que ça va mieux ? C’était vraiment une belle soirée, le meilleur jour de l’An sans doute que j’ai passé depuis des années, ça m’a fait plaisir que tu le partages avec nous bien qu’on ne se connaisse pas vraiment, je voulais aussi m’excuser encore une fois pour le petit incident d’après minuit. Pour ma défense, j’étais complètement torché.

On vient seulement de finir de ranger l’appartement, virer les serpentins entortillés, décrasser les flaques de champagne séché, empiler les cadavres de bouteilles, vider les cendriers… Résultat il est bientôt 19h et j’attends mon tour pour filer à la douche et me coucher. Les colocs t’ont trouvé sympa, ça leur a fait plaisir que tu parles librement avec eux, que tu danses, que tu te lâches, ils n’arrivaient pas à croire que tu as juste 16 ans. J’imagine que c’est quelque chose qu’on doit te dire assez souvent, c’est vrai que tu fais parfois plus vieux que ton âge.

La salle de bain vient de se libérer, je cours prendre la place.

Bisous,

Antoine.

PS : concernant l’incident, il ne faut pas que ça porte préjudice à nos rapports au boulot, et d’ailleurs j’aimerais mieux qu’on évite d’en parler aux collègues.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook
remonter la correspondance
poursuivre la correspondance