Asia, t’es là ? Dis, tu es bien en extra samedi soir ? Je vais dîner chez David et Emilie pour ma part et ensuite on a décidé de sortir avec les gars, on ne sait pas où encore. Il y aura Marco, un pote de fac qui vit à Brest, celui dont je te disais qu’il était calculateur et donc que c’était bien un métier qui existe.…

Quel est le problème ? Mais à ton avis ? L’autre jour je me suis laissé cracher dessus par la flotte en t’attendant. Je me suis foutu contre la devanture du Melvita en bas de chez toi, là où tu vas acheter tes crèmes qui puent, à l’hibiscus ou je ne sais quoi. C’était fermé. Le store en tissu non déroulé me protégeait à peine.…

Asia,

Je ne suis pas du genre fleur bleue, à mettre des pétales de rose et de la musique classique dans de l’eau bouillante tout en épiçant la mixture avec du vin dans un verre à pied. Je n’ai même pas de baignoire. Pourtant ce soir j’avais tablé sur une soirée à l’appart. Je t’attends sur le canapé bleu marine. Ma casio argentée fait clignoter « 23:07 » en dessous du « 14-02-15 », je crois que j’espère encore que tu arrives en contemplant mon œuvre saccagée.…

la manif à la mémoire de Rémi Fraisse, « contre la violence policière », et il ne s’y est pas passé grand-chose – de toute façon on n’a pas pu marcher vu que la préfecture avait interdit le rassemblement. Quand je suis arrivée la zone était criblée de CRS, ça faisait comme plein de petites fourmis qui se baladaient autour de la rotonde, tellement de flics, si peu de manifestants, c’était presque drôle : on fait si peur que ça ?…

Petit chat,

On est bien arrivés ! Oui, tu vas me disputer, j’ai craqué, j’ai ramené mon mac avec moi. En même temps il y a le wi-fi, autant en profiter. Et c’est parce que tu me manques. Adrien est en face, il bosse également sur son ordi, il est perplexe. Ses sourcils bruns sont tout froncés, ses yeux gris tout concentrés, et moi je fais tout semblant.…

Alex,

Mon portable est mort c’est la grosse lose, donc stp ne me réponds pas par texto. Je sais que tu veux pas me gâcher la surprise, mais dis-moi au moins ce qu’il faut que j’emporte comme vêtements, j’ai pas envie de me retrouver à crever de froid/ de chaud (mais à choisir je préfère mourir de chaud, au pire je finirai à poil et tu seras à ma merci).…

Mi corasia,

Tu me manques. De la fenêtre du bureau, on voit les cerisiers en fleur et les pétales se font déjà la malle. J’ai croisé des meufs en robes et des mecs en marcel sur le chemin pour arriver à Hibook. Certains étaient avachis sur les terrasses des cafés et d’autres sont sûrement déjà partis en vacances. Le temps file et je le passe enfermé au bureau, je ne supporte plus de mater les pétales tomber.…

Salut Alex,

Oui je vais bien et non je ne t’ai pas pardonné. Ça m’a fait plaisir de te voir hier, je m’en suis voulue à mort sur le coup et puis après je me suis dit pourquoi pas après tout, qu’est-ce que j’ai à perdre, ce n’est qu’un café, il va m’inviter et moi je me ferai belle et je le regarderai se pisser dessus tout le long, tu ne t’en mordras jamais assez les doigts.…

Bien naïve aurais-je été d’imaginer que tes avances étaient uniques. Tu as dû en voir tellement, des stagiaires qui défilent dans (sous ?) ton bureau, comment te reprocher de céder à ces incessantes tentations ?

Tu me trompes, et non content d’être un salaud tu me l’écris par mail, ben oui, après tout, pourquoi se fatiguer ni excuses ni regrets et tu t’es senti… con ?…

Mon Asia,

J’ai gambergé quelques jours sur ce mail, pour savoir ce que je voulais te dire et comment. On ne se capte plus, ni par internet, ni par téléphone, encore moins en vrai. Je sais que tu as traversé des épreuves de merde ces derniers temps, que tu as voulu les traverser seule, et j’ai respecté ton choix. Je n’ai pas été l’oreille à qui tu aurais pu te confier, ni l’épaule sur laquelle chialer, ni les bras forts dans lesquels te consoler, non, à ma place, tu t’es dégoté une tondeuse.…

Bonjour petit chat,

Je pensais qu’on passerait le week-end ensemble mais on ne s’est même pas vus : pas de discussions à refaire le monde, pas de pieds glacés sur mon ventre, pas de longues lectures silencieuses, pas de balades main dans la main, bref, le week-end parfait.

Une fois que tu m’as dit qu’on ne se verrait pas, j’ai envoyé un sms à tous mes potes pour leur demander ce qu’ils faisaient.…