Vincent Balesta est un ami d’enfance d’Adrien Pulsar et l’oncle d’Antoine Brühl. Ce dernier s’en souvient comme d’un jeune homme nerveux, assez beau, qui parle vite, conduit dangereusement, fait des blagues douteuses et a de drôles d’idées. Son mail – le trois-centième de la constellation – est écrit par Matthias.

Il naît en 1977 à Bordeaux, d’un père immigré sicilien, Antonio Balesta, et de la seconde femme de celui-ci. Il a une demi-soeur et un demi-frère, Anna et Ilario, issus du premier mariage de son père et vivant en Bourgogne.

Enfant, il est l’élève d’Odette Bled, et rencontre Adrien Pulsar qui devient son ami.

A Paris, il emménage au 14 rue de la Corderie. Il devient, comme son neveu Antoine Brühl par la suite, l’aide à domicile de sa voisine Irène Balthazar.

Lorsqu’il retrouve Adrien, ce dernier cherche un endroit pour installer sa garçonnière. Vincent lui indique qu’un appartement est vacant dans son immeuble, et les deux amis d’enfance deviennent voisins. Ils finissent cependant par se brouiller durablement en raison d’un profond désaccord politique.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook