Adrien Pulsar fait la rencontre d’Antoine Brühl, son voisin du dessous, avec qui il débute une liaison (Adrien). A la même époque, il reçoit un mail de Thérèse Utterson qui lui annonce son « retour » : elle pense s’adresser à un ami d’enfance homonyme qu’elle a perdu de vue (Revenue) mais Adrien l’informe de son erreur (Méprise). Ils nouent pourtant une relation, exclusivement épistolaire, à travers les promenades parisiennes qu’Adrien propose à Thérèse. Avec Thérèse comme avec Antoine, Adrien tient à garder le silence (faut-il dire le contrôle ?) sur sa propre vie.

Adrien renoue une correspondance avec son frère aîné, Marc (Chaise vide). C’est une correspondance à la fois affectueuse et orageuse, car Marc désapprouve les choix de vie d’Adrien, qu’il s’agisse de sa profession dans la finance ou de son mariage avec Sophie (Impitoyable) – malgré l’attachement de Marc pour son neveu et sa nièce, Tristan et Viviane.

Adrien correspond également avec Étienne, un ami bordelais qui vit dans sa voiture (Cou-seins). Il convainc celui-ci de lui rendre visite à Paris, où il lui refuse le gite au dernier moment (Ambiance zen). C’est qu’Adrien a préféré organiser en secret une rencontre entre Thérèse et Étienne (Invisible). Une fois que ces deux-là font connaissance, la colère de l’une et la déception de l’autre sont vite oubliés pour des sentiments plus chaleureux…(Cloches que nous sommes).

saison suivante

Tweet about this on TwitterShare on Facebook