Tonton,

il y a un truc que je ne comprends pas, et il va falloir que tu m’expliques. Est-ce que je peux savoir ce qui t’a pris d’aller raconter à maman que je n’avais pas passé le réveillon du Nouvel An avec Victor et mes potes de lycée ? T’as pas lu le PS de mon dernier mail ? Sérieux !
Dans ton mail d’hier, tu fais comme si de rien n’était en me demandant innocemment avec quels collègues j’ai passé cette fameuse soirée. Ça te servirait à quoi de le savoir ? Tu ne les connais pas, t’es jamais passé à la boutique alors que je t’ai dit plusieurs fois que tu pouvais venir me voir un de ces samedis ! Alors, tu attends que je te fasse la liste des invités ? Nom, prénom et date de naissance ? Pour que tu ailles la balancer aux parents ?
Ou alors, c’est eux qui t’ont demandé d’aller à la pêche aux infos ? Parce qu’évidemment, j’ai eu droit à la soufflante, à la leçon de morale (« mentir, c’est pas bien ! »), et à l’interrogatoire mais s’ils croyaient me tirer les vers du nez, ils se sont bien foutus le doigt dans l’œil, jusqu’au coude ! À mon âge, j’ai quand même le droit d’avoir les amis que je veux, sans être obligé de rendre compte de mes moindres faits et gestes !

Est-ce que tu leur as aussi parlé de Clémentine ? ou pire, de Daphné ?

J’espère que tu sauras m’expliquer.

J’attends de tes nouvelles.

Baptiste.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook
remonter la correspondance